Decré

Le bâtiment actuel remplace celui dessiné par Henri Sauvage, détruit par les bombardements de 1943. Il est  l’œuvre de Louis-Marie Charpentier, Charles Friesé et Victoire Durand-Gasselin. La terrasse est le point d’orgue du nouveau magasin : on y trouve un café – restaurant, un bassin d’eau et des jeux pour enfants. Et, le dessin d’une piste d’atterrissage pour hélicoptère, laquelle n’a jamais été utilisée.

Cette terrasse est le signe de la modernité de Decré : les vues du bâtiment de Sauvage en privilégiaient l’angle en contre-plongée sur les rues de la Marne et du Moulin, c’est maintenant une vue plongeante sur la terrasse qui est préférée sur tous les supports publicitaires, sac en papier, soucoupe, carte postale…. On y voit même parfois un hélicoptère en approche, rêve du véhicule urbain du futur. 

La toiture-terrasse, contemporaine de celle de la Cité Radieuse de Rezé, est conçue comme un monde à part : loin de l’agitation mercantile des étages inférieurs, elle est consacrée à la récréation et les enfants y ont leur place ; loin de la pollution et du bruit de la circulation, elle offre grand air, soleil et parasols aux familles. Tout au long de l’année les animations s’y succèdent pour tous les publics. Enchassée dans la canopée du tissu urbain de la ville, elle est pensée comme une place publique, le cœur palpitant et joyeux du centre de Nantes, efficace publicité au service d’une institution nantaise, Decré, dont le nom fut utilisé pendant longtemps pour désigner le quartier.

Le sachet, en parfait état, a été trouvé avec une dizaine d’autres sacs,  près d’une poubelle dans la rue de Briord en 2009. La soucoupe au marché aux puces de Viarme en 2008.

 

Danielle Laouénan

octobre 2010

 

Sources

“La reconstruction des grands Magasins Decré à Nantes”, Bâtir, n° 34, 1953, p.11-18.

Eric Monin, “Jour de fête aux magasins Decré. Univers ludiques et logiques commerciales dans un grand magasin nantais (1950-1970)”, in Divertissements et loisirs dans les sociétés urbaines à l’époque moderne et contemporaine, Presses universitaires François-Rabelais, 2005, en ligne : http://books.openedition.org/pufr/643 (consulté le 18/07/2016).

 

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut