Spirale

La revue L’Architecture d’Aujourd’hui est fondée par André Bloc, bientôt rejoint par Pierre Vago, en 1930. Bloc aura soin de dynamiser l’image de la revue par le changement permanent de la maquette, couverture, typographie et logo compris tout au long des dix premières années de parution.

En janvier 1932 apparaît pour la première fois la reliure à spirale métallique : un ressort en acier à l’aspect brut, qui renvoie au monde de l’industrie et de la technique. Une reliure fonctionnaliste en quelque sorte, à l’image de la ligne éditoriale des premiers numéros de la revue.

Dans le numéro 2 de 1932, on remarque en dernière page : “La Reliure Spirale” brevetée France et Etranger. Un brevet, intitulé “Charnière perfectionnée”, a été déposé le 17 mars 1930 (FR692065D) par la Société La Reliure Spirale.

En 1934, l’image avant-gardiste que le ressort d’acier confère à la revue, ne suffit pas à faire oublier les inconvénients pratiques qu’il génère : lourd, il abîme les feuilles, épais et en spirale, il ne facilite pas le rangement. Dans le n° 7 de 1934 on voit une annonce aux lecteurs pour l’achat d’un système spécial de reliure permettant d’assembler plusieurs revues. Un brevet – mais correspond-il ?  – est déposé, toujours par la Société La Reliure Spirale, le 17 mars 1934 : Dispositif pour brocher des livres, brochures, etc…( FR770296) précédée d’une demande déposée en Allemagne (DE770296X) le 18 mars 1933.*

Malgré cette nouvelle invention, le ressort ne sera plus utilisé après le n° 12 de 1936. Quelques numéros seulement de cette série sont conservés en l’état à la bibliothèque. Il est en effet courant de faire relier les revues pour les protéger des méfaits du temps, et les spirales  métalliques sont retirées au cours de cette opération. Mais les ressorts sont récupérés par nos soins, comme témoins du soin qu’apportait André Bloc à l’image de marque de sa revue dans ces années 1930.

*Notons qu’en 1932, de l’autre côté de l’Atlantique,  un certain Frank Amato créé la Spiral Binding Company, Inc., à New-York, spécialisée dans la reliure à spirale métallique. La célèbre imprimerie française Draeger se  lance à son tour dans le ressort et dépose en juillet 1938 un brevet pour une Reliure perfectionnée à feuillets amovibles (FR829824).

Danielle Laouénan, juin 2010

Sources :

Gilles Ragot, “Pierre Vago et les débuts de l’Architecture d’Aujourd’hui, entretien”, Revue de l’art, 1990, n° 89, en ligne

Eléments de reliure métallique, dimensions 32 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut